Présentation

Les fleurs et l'Histoire

Des personnages historiques avaient un tel engouement pour certaines fleurs que leur nom y est encore associé. Pour d'autres ce sont les circonstances exceptionnelles, associées à une fleur, qui sont à l'origine de l'association.

Quelques anecdotes :


C'est le cas de la violette, que l'on ne peut qu'associer à Napoléon. Sa passion pour cette fleur est née de sa rencontre avec Joséphine de Beauharnais, qui lui remit le bouquet qu'elle arborait à la ceinture ce jour-là.
Durant son exil à l'Ile d'Elbe, les partisans de Napoléon se reconnaissaient par ces mots : "Aimez-vous les violettes?".

Le genêt, dont Geoffroi d'Anjou avait orné son casque pour un pèlerinage en Terre Sainte lui valut le surnom de Prince Plantagenêt. Ainsi commença la dynastie des Plantagenêt.

Le Camélia était la seule fleur supportée par Marie Duplessis, maîtresse d'Alexandre Dumas fils, qui transpose son personnage dans "La Dame aux Camélias".

Hortensia: Ce nom a été donné à la fleur rapportée du Japon par l'expédition à laquelle participa Hortense Lepeaute, première femme à avoir effectué le tour du monde.

En 1918, les soldats du front offrirent des giroflées à Clémenceau, lors d'une inspection. Il fut enterré, à sa demande, avec ce bouquet de giroflées.

Clovis a pu échapper aux Wisigoths grâce aux iris d'eau plantées dans le lit d'un ruisseau, montrant que ce cours d'eau pouvait être traversé. L'iris devint alors l'emblême de Clovis et apparut sur ses armoiries.

Le lys, symbole royal par exellence, apparaîtra bien plus tard ( Louis VII ).

Voilà pour les fleurs et la grande Histoire mais les fleurs ont elles aussi leurs petites et grandes histoires car...


Tout au long de notre vie, les fleurs accompagnent les événements importants de notre existence qu'ils soient heureux ou non. Témoins de notre vie, les fleurs sont porteuses d'une histoire ancienne, de mystères, et surtout d'émotions.
Petite et grande histoire de fleurs.

Les hommes trouvent une source inépuisable d'émerveillement et de joie dans la floraison printanière. Les premiers narrateurs grecs racontaient de nombreuses histoires au sujet des fleurs, essayant d'expliquer leur création et leur beauté. Il était tout naturel de les associer aux dieux, et d'attribuer la création d'une fleur particulièrement belle à l'intervention d'une divinité. Voici quelques-unes de ces histoires :

L'anémone
: Dans la mythologie grecque Adonis symbolise la mort et le renouveau de la nature. Il était aimé à la fois d'Aphrodite, déesse de l'amour et de Perséphone, reine des morts. Afin d'apaiser la rivalité entre les deux déesses, Zeus (Roi des Dieux) décida qu'Adonis passerait l'automne et l'hiver avec Perséphone et le printemps et l'été avec Aphrodite. Au cours d'une partie de chasse, Adonis fut tué par un sanglier. Les gouttes de son sang empourprèrent la terre, et des anémones en jaillirent. Chaque année les jeunes filles de Grèce pleuraient sa perte et chaque année elles se réjouissaient lorsque renaissait sa fleur : l'anémone pourprée.

L'iris : Le nom d'Iris est dans la mythologie grecque celui de la fille de l'Océanide Electre et du Titan Thaumas. Elle était la messagère des dieux. Lorsqu'elle partait en mission elle portait une écharpe aux sept couleurs de l'arc-en-ciel. Elle était plus particulièrement attachée à Héra, épouse et soeur de Zeus. Selon la légende, Iris embaumait de son parfum Héra lorsque cette dernière revenait des Enfers. Iris symbolisait le lien qui unit la terre au ciel. Pour l'anecdote, certains spécialistes estiment que l'iris aurait été la fleur choisie à la place du lys pour orner les armoiries royales de France, et notamment celles du blason du roi Louis XIV.


La rose : Selon la mythologie grecque, la naissance de la rose est due à Chloris, déesse des fleurs. Du corps inanimé d'une nymphe, Chloris en fit sortir une rose. D'autres divinités sensibles à cette fleur lui attibuèrent de nombreuses qualités. Ainsi Aphrodite, déesse de l'amour, lui offrit la beauté. Dyonisos, le dieu des vignes et du vin, lui donna le nectar d'où elle tire son agréable parfum. Enfin Apollon, dieu de la beauté, de la musique et de la poésie l'élut reine des fleurs. Les roses rouges, quant à elles, sont le fruit d'une histoire d'amour dramatique entre Aphrodite et Adonis. Au cours d'une partie de chasse, Adonis fut blessé mortellement par un sanglier. En lui portant secours, Aphrodite se blessa aux ronces d'un rosier, et son sang colora de rouge les roses. On rapporte parmi les extravagances de Cléopâtre celle de recevoir ses amants, allongée sur un lit de pétales de roses d'une épaisseur d'une quarantaine de centimètres.

La violette : 400 ans av. J.-C., les Athéniens réalisaient des couronnes de violettes en l'honneur de Dyonisos. Dans la mythologie grecque, les violettes sont créées par Zeus dans un pré pour nourrir dignement sa maîtresse Io, transformée en génisse blanche pour échapper à la colère de sa femme Héra. Dans une histoire moins lointaine, on veut que Joséphine de Beauharnais offrit à Napoléon Bonaparte un bouquet de violettes lors de leur première rencontre au cours de l'année 1795. En souvenir, Napoléon lui offrait des violettes à chaque anniversaire de mariage. La violette devint par la suite le signe de ralliement des partisans de Napoléon.